TEXTILE ART:

"My Sweet Dragon Land"

« My Sweet Dragon Land » est un projet d'exposition dont les principales pièces font référence à des objets animés par l'imaginaire de l'homme.
Fascinée de voir l'intention que l'homme peut attribuer à des objets, des artefacts ou des animaux, je me suis intéressée aux notions d'anthropomorphisme et d’esthétique des objets vivants. Cette réflexion me permet d'envisager les différentes dispositions intentionnelles de l'homme, mais également de voir les interactions qu'il entreprend pour créer sa réalité de sens, ce qu'il recherche, ce qu'il attend, ce qu'il montre.
Par l'intermédiaire de médiums artistiques tels que la broderie et la peinture, je souhaite sublimer la représentation que l'être humain se fait des objets auxquels il confère un acte de communication, de puissance magique, et pour lesquels il voue de l'adoration et /ou établit des transferts émotionnels. En le détournant de son dessein initial et en y apposant ma propre réalité de sens, l'objet représenté devient une entité à part entière.
Je m'appuie sur des référents culturels divers, des statuettes (incas), des masques (balinais), des poupées (hopi, paracas, motenka ukrainienne), tout comme des photographies anciennes.
Mes démarches et réflexions artistiques sont en étroite corrélation avec les sciences humaines (ethnologie, sociologie et psychologie sociale) qui me semblent liées, voire en symbiose avec l'art, cette dernière étant l'expression de toutes nos réalités de sens vécues, perçues, ressenties et diffusées. Le textile est mon moyen d'expression principal, je travaille avec le fil et manipule la broderie, mais aussi la linogravure, le tissu et la peinture.J'aime les couleurs et définis mon travail de "maximaliste". Cette saturation de couleurs et d’informations est, d'une part, mon moyen d'expression, elle me permet également d'établir un contact avec le contemplateur. L'excès de couleurs représente pour moi les méandres de la psychologie humaine, perçues, interprétables et interprétées de diverses façons.
A travers, l’iconographie je cherche à interpeller et accrocher le regard, générer des émotions et des questionnements. Je créé un lien entre le passé et le présent, entre les matières et techniques diverses, et entre les disciplines. Mon travail est une démarche totalement transversale et interactive.
« My sweet dragon land » questionne et thématise l'expression de notre imaginaire collectif et individuel, de nos interactions communicationnelles, de nos intentions, de nos perceptions. My sweet dragon land est ma représentation du monde avec sa palette d'émotions humaines, mouvantes et imbriquées entre elles.

 

« My sweet dragon land » is an exhibition project whose main works refer to things created by the imagination of man.

 

I was fascinated by the intention which man can attribute to objects, artefacts or animals. I became interested in notions of anthropomorphism and the aesthetic of living objects. This reflection allows me to consider the different intentional dispositions of man, and also to see the actions he undertakes to create his own reality, what he looks for, what he waits for, what he shows.

 

Through artistic mediums like embroidery and painting, I wish to sublimate the representation that humanity gives to the objects to which he confers acts of communication, magical power, emotional transfer and for which he devotes adoration. By diverting it from its initial design and by stamping my own sense, the described object becomes a separate entity.

 

I rely on a variety of cultural references, statuettes (Incas), masks (Balinese), dolls (Hopi, Paracas, Ukrainian motenka) and old photographs.

My reflections and artistic approach are in close correlation with the human sciences (ethnology, sociology and social psychology) which seem to me to be related, even in symbiosis with art, the latter being the expression of all our realities of meaning: lived, perceived, felt and disseminated. Textile is my main means of expression; I work mainly with thread and embroidery, but also with linocuts, fabric and paint.

I like to use colour and define my work as "maximalist". This saturation of colour and information is, on the one hand, my means of expression and also it allows me to establish contact with the audience. For me the excess of colours represents the meanderings of human psychology, perceived, interpretable and interpreted in various ways.

Through iconography I seek to challenge and catch the eye, and to generate emotions and questions. I create a link between past and present, between different subjects and techniques, and between disciplines. My work is a totally transversal and interactive process.

 

"My sweet dragon land" questions and thematizes the expression of our collective and individual imagination, our intercommunications, our intentions, and our perceptions. “My sweet dragon land” is my representation of the world with its range of human emotions, moving and interwoven.